L’Écosse en famille 2017 (1/3)

L’Écosse en famille 2017 (1/3)

Écosse (Once again…)

L’Écosse, c’est un coup de foudre… 2014 et les Iles Shetland, Magique… mais il nous manquait une partie de l’Écosse, les Highlands, les Hébrides etc.  On voulait absolument y retourner.. Alors hop.. Mais même en totalisant 6 semaines sur place…  l’envie est toujours là et on se dit qu’on va surement encore une fois tenter l’aventure. Le récit de nos aventures Shetlands ici

Le rendez-vous est pris du 26 juin au 14 juillet 2017. L’Écosse est plus touristique que les Shetland, nous partons plus tard dans la saison, bref… le road trip en voiture, cheveux au vent (ouais mais non, c’est l’Écosse quoi..) s’arrêter à l’arrache dans un camping où on veut, quand on veut et bien ça semble compromis… Du coup après avoir cherché un van (bonjour l’effet de mode et donc le prix prohibitif pour se balader avec un veau) nous avons opté pour un camping car  (Oui c’est veau aussi mais on y a au moins de la place)….. 7,5 m, carrément… Pour faire bref à ce sujet.. Le camping-car c’est un état d’esprit. On l’a  … ou pas …. Bah nous, de manière catégorique on ne l’a pas !!!!!!!! Je ne parle pas du camping car sur autoroute avec arrêt en camping avec électricité, eau, sanitaires etc …. Je parle de partir en mode aventure. Sur des routes étroites, à sens unique, où l’on croise des tracteurs et des moutons à gogo…  Cela a été la source d’engueulade N°1 du voyage (il en fallait une vous me direz) Avoir froid en tente aux Shetland, c’était quelque chose.. Mais être enfermé dans ce bazar … on est devenu fou !! A nos yeux, le seul avantage de ce mastodonte c’est la journée vidéo que l’on s’est faite dans les Hébrides pour cause de pluie intense et ininterrompue… Autre coté sympa c’est que l’Écosse autorise le camping sauvage donc sauf indication contraire … on s’arrête où l’on veut. Et là, les panoramas sont à vous couper le souffle.

Coté budget, 2100€ pour 3 semaines, 100€ par jour à 4 pour le moyen de transport et les nuitées, c’est quand même pas mal.. Attention, le prix pour le bateau et les diverses traversées est également bien plus onéreux.  Pour le carburant …. Pensez à vendre un gosse pour payer le retour… On tourne à plus de 600€ les 3940 km parcourus…  A côté de ça, on a passé sur 3 semaines, 3 nuits en camping …Ça ne fait pas lourd dans le budget.

Allez ! Let’s Go (Merci à Titia de partir en avril avec sa fille, sinon l’article ne serait toujours pas écrit)

J1 Lundi 26 juin 96 708 KM

Départ maison 7h00, direction Calais ( 1h30) pour récupérer le camping-car, ramasser un drive sur la route du port et comme on gère pas mal (hum hum) on choppe le bateau de 10h45 au lieu de 11h30 (Calais /Douvres aller – retour : 152,40€)

On arrive donc tranquillement à 12h15 heure locale (-1h) à Douvres et on remonte non-stop jusqu’au Loch Lomond. De Calais 876 km. J’admets qu’on est mort et que Steph a du s’enfiler une bonne dizaine de Monster …   Pour ce qui est de la route, pensez gauche …  mais franchement, on s’y adapte très vite. Au fin fond des Hébrides extérieures, en sortie de bateau, il y a encore des panneaux pour vous rappeler de faire attention. De plus les routes sont faites pour rouler à gauche, aucun moyen de prendre un rond point à l’envers… Le plus dur, repenser les priorités et regarder du bon coté pour savoir si une voiture arrive..

Astuce essentielle en camping sauvage avec un véhicule de 7,5mètres : éviter les manœuvres inutiles et donc être un minimum préparé. Avec l’application Park4night, c’est facile. Une carte, les lieux de camping autorisés, les bons plans etc ….  On s’en est servi tout le temps !  Une version payante existante pour y accéder même sans réseau, ça nous aurait parfois facilité la vie . Ca concerne toute l’Europe.  Autre bonne idée, télécharger les plans de la zone visitée sur Google Maps pour l’avoir même en mode hors ligne sur le portable…. Ça dépanne pas mal.

Malgré tout, pour la première journée, tout le monde adore pouvoir changer de place en cours de route..

J2 : Mardi 27 juin 97 584 KM

Réveil très près de l’eau lol. Il fait un vrai temps d’Écosse … Pas de doute on y est .. La première nuit s’est bien passée. Vent et pluie toute la nuit.

On a prévu quelques coins sympas autour du Loch, de la petite balade facile:

Devil’s pulpit :  Finnich glen A809, Dumgoyne, Glasgow G63 9QL, Royaume-Uni

Le lieu serait diabolique, jugement des impures et départ immédiat pour l’enfer ….   Chercher le chemin d’accès nous plonge dans une sorte de quête… La descente pour arriver au fond de ces gorges de 100 ft est d’ailleurs mortelle pour celui qui ne prend garde… Mais arrivé en bas, quel spectacle !  A 30 min de Glasgow, on ne peut imaginer un spectacle pareil… Humidité +++++ végétation luxuriante, et l’eau rouge qui coule comme du sang …   c’est la pierre qui donne cette couleur à l’eau mais le rendu est étonnant!  A la fin de la vidéo, c’est bien Stéphane, les pieds dans l’eau qui prend ses photos …

Milarrochy Bay : 0AJ, W Highland Way, Glasgow G63, Royaume-Uni  

On est arrivé dans cette baie à cause d’une photo vue sur le net d’un arbre mort  sortant des eaux …Désillusion, Sauf  forte pluie sur le Loch ( mais alors vraiment très grosse) l’arbre est sur la plage de galet et n’a, je pense, pas souvent les pieds dans l’eau … Pas grave, la halte pique-nique était sympa  et les petit gars se mettent à la vaisselle !

 

Falls of Falloch : United Kingdom, Stirling FK20 8RL, Royaume-Uni

Superbe cascade ! Très facile d’accès.

 

Château de Kilchurn , château du XVème siècle au bord du Loch Awe

Astuce : Le site www.walkhighlands.com  est une bible d’informations en randonnée. Des parcours, des conseils, le temps de marche, la difficulté, où se garer etc… tout ce qu’il faut pour marcher en Ecosse !! Pour Devil’s Pulpit, par exemple, il faut trouver le chemin caché et franchement, je ne suis pas sure que nous l’aurions trouvé sans ça.

Encore une fois, on est bien dans notre timing et au lieu de prendre le bateau le lendemain matin de Oban pour aller à Craignure sur Mull, on arrive à le prendre le soir même. Liaison avec la Caledonian MacBrayne  29.90 £ l’aller (une petite heure), je vous recommande leur site. En cette saison, il vaut mieux réserver le plus tôt possible.. Certaines liaisons sont facilement disponibles, d’autres non. Tout dépend de la saison et de la météo.  Se créer un compte pour effectuer les réservations en cours de voyage est un plus … on gagne du temps.

Arrivée à Craignure, on dort au Duart Castle. Grâce a l’application park4night, on sait qu’on peut s’y installer sans soucis pour la nuit. Durant la traversée, il nous a fait de l’œil.. Il était en pleine rénovation lorsque nous y sommes allés, arrivés trop tard et repartis trop tôt, nous n’avons pas pu le visiter, dommage ..

 

Cliquez sur la dernière photo, c’est un panorama magnifique! Il représente parfaitement l’Écosse et sa nature forte.

187 km sur la journée.

J3 : Mercredi 28 juin 97 771KM

 

En étant au Duart Castle, on a pu se promener autour du château, dressé sur son promontoire… il offre une vue superbe.. Une tradition en Écosse, en souvenir de personne disparue, ils font installer des bancs dans leurs lieux favoris .. Invitation à la contemplation et à la relaxation, j’adore cette idée.

Au petit matin, voila notre vue

 

Salen Bay,  Nous avions lu quelque part qu’il y avait des loutres …. toujours pas pour nous en tout  cas..  Par contre les épaves de bateaux étaient tops .. En voiture, on peut se garer juste à coté, pas avec mamouth … Alors hop … on marche un peu ..

 

Vous les avez vu ces Higlands cows !! j’adore, elles sont uniques! Bon vous remarquerez que certaines photos sont mieux que d’autres … Il y a les miennes et celles de Steph … ne lui dites pas mais c’est un fait, il est plus doué que moi pour la photographie

Aros n’est pas indiqué sur la carte que je vous propose mais la balade est vraiment sympa, de la chute d’eau, de la nature et une vue magnifique sur Tobermory!

Tobermory, ce port est canon, le fish and chips excellent et on trouve plein de petites boutiques sympas, même une distillerie …

Vous le savez forcement si vous prévoyez un voyage en Écosse, il faut une adaptateur pour vos prises.. On en a plusieurs à la maison, mais le camping car ayant son panneau solaire et un convertisseur pour charger les batterie portable etc … nous n’en avons pas pris avec nous …Manque de bol, ce dernier n’était pas assez puissant pour charger les batteries des reflex … J3 plus de batterie, il faut faire vite, on a trouvé heureusement tout ce dont on avait besoin 🙂

Au vu du programme du lendemain, on décide de dormir à Calgary Bay , c’est la plus belle plage de Mull, malheureusement, il ne fait pas super beau le jour de notre passage mais les garçons ont quand même passé pas mal de temps dans le sable …. On croise même 3 français(es) en stop … ces dinguos dormaient en auberge de jeunesse à Tobermory.. Ils allaient « en vitesse » à Calgary Bay à pied .. Rien que ça … On leur a fait l’aller, j’espère qu’ils auront trouvé quelqu’un pour le retour..

62 KM sur la journée

J4 Jeudi 29 juin  97 833KM

On a prévu d’aller observer les aigles avec l’équivalent de la LPO: Mull Eagle Watch. La visite dure deux heures avec un guide, on peut réserver via ce mail, Craignure@visitscotland.com (25£ pour 4) C’était bien mais pas top.. Un temps maussade et froid, beaucoup de vent, on distinguait les aigles et leur petit malgré tout, mais au final, je pense qu’on les a mieux vu durant nos balades.  Le terrain était en plus en friche juste avant le territoire des aigles, c’était particulier comme environnement …  Le guide nous a expliqué que c’était le mode de gestion des forêts qui voulait ça .. J’avoue que j’avais plus l’impression de voir de la déforestation massive … Il existe sur Mull, des sorties en mer pour voir les aigles qui attrapent des poissons, Nous, on a choisi de ne pas le faire.

Nous sommes allés jusque Fionnphort en passant par  le Loch Na Keal  et sur cette route justement, il y a plusieurs nids à observer. Ils se repérèrent à la densité d’objectifs Canon Nikon et Sigma sur le bord de la route …

Les paysages sont juste ouf, tout est magnifique et grandiose .. C’est vraiment un environnement que l’on adore!! Dans le genre seul au monde !!

Fionnphort, un grand parking, du vent, une nuit pourri mais pas un chat … Alors on y passe la nuit..

116 KM sur la journée

J5 Vendredi 30 juin 97949

Aux Shetland, les macareux sont partout.. pas besoin de bateau, de réserve naturelle.. on les croise de manière quotidienne. Sur cette partie de l’Écosse, ce n’est vraiment pas le cas .. Du coup avant de partir, nous avions réservé une sortie en mer pour la journée avec Staffatours

Rendez vous pris le matin au port de Fionnphort  et en toute logique vu l’espace qu’il y a sur le parking où nous avons passé la nuit, on se dit qu’il est préférable de laisser le camping car à cet endroit. (si si ça va avoir son importance…)

Durant la sortie en bateau, on visite Staffa et sa célèbre Fingal’s cave, Lunga pour les macareux et on fait une halte à iona. Tout était top. Pour 4, nous avons payé 180£ pour la sortie de 5 ou 6 H et les macareux étaient bien là, on a croisé des dauphins, on s’est pris de l’air iodé à fond la caisse, du bonheur ! Malheureusement RIP mon appareil photo … Il n’a pas survécu à l’humidité.. Mon manteau était pourtant bien imperméable mais du haut du bateau, on s’est pris quelques vagues …. Au passage grand bravo à Canon, qui te propose un devis à 200€ pour le réparer et quand tu envoies le boitier, te propose un devis à 600€.. soit plus cher qu’un neuf, nouvelle génération … dommage je l’aimais bien mon G7X..

Staffa:

Une envie durant ce voyage, voir les macareux revenir avec du poisson pour leur progéniture! C’était la pleine période!  Les allers retours étaient incessants.   Les macareux ne sont pas du tout effrayés, les visiteurs relativement corrects.. même si certains marchent au milieu des nids en prenant des selfies … Et j’ai encore du mal à comprendre ce que faisait ce touriste bloqué au bord de l’ile avec son chien en laisse … L’humain m’étonnera toujours.. Sur Lunga, les macareux sont juste au bord à l’arrivée, pas besoin de marcher très loin mais la visite est vraiment sympa, cormorans, pingouins Torda, fous de Bassan, guillemots etc … vous raviront, le plus périlleux reste de sortir du bateau .. le ponton que l’on aperçoit sur les photos est un ponton mobile … il est amarré à quelques centaines de mètres de la cote et le bateau va le chercher afin d’accoster … si la mer est forte … le débarquement est houleux …et plutôt instable!

Une fois revenu sur la terre ferme sous le soleil, on se dit qu’on a largement le temps de revenir sur Craignure pour prendre le bateau … Mais …. Mais…. C’était sans compter que notre parking s’était transformé en galerie commerciale un jour de promotion sur le Nutella …. Si si ….. et forcement … des gens bien pensant ….ont entouré le camping car en se stationnant…. Donc il nous a fallu 45 minutes de manœuvres, 350 allers retours pour braquer millimètres par millimètres, 3 badauds qui nous observent (et qui applaudissent quand même à la fin en même temps on leur a offert un sacré spectacle) pour que l’on sorte de ce  put*** de parking …..  On était dingue … Steph en nage et moi j’ai bien du faire 1 kilomètre en courant de l’avant à l’arrière du camping car …

Sur le retour vers Craignure, on est passé par Pennyghael mais comme toujours, pas de loutre …

On prend le bateau pour Oban avec la Caledonian MacBrayne, 29,90£

On décide de reprendre la route directement pour dormir juste au dessus de Fort William, c’est encore avec l’application park4night que nous avons trouvé le spot…

134 KM sur la journée

J6 Samedi 1er juillet 98033KM

En ce jour de 1er juillet, on rate la fête de l’école pour être face à cette cascade. On  (les enfants ….) espérait bien que le jeu en valait la chandelle!!  J’ai quand même reçu plusieurs photos et petits textos de l’école ce jour là, c’était cool. Randonnée près du Ben Nevis pour admirer les Steal Falls.. Sous la neige, ça doit être magnifique! Petite guide de la rando ici   on y voit les sommets enneigés, vraiment beaux.

J’étais en baskets, mais chaussures de randonnée ou même bottes, ça aurait pu être cool ! Le chemin est souvent escarpé, on sautille parfois entre les rochers, on traverse un pont de singe (ça facile ) mais après le pont et le passage du ruisseau, quelle tourbière marécageuse!! j’ai fini la balade les pieds mouillés et je ne suis pas la seul! Vu le passage que nous avions emprunté, on s’est dit que traverser le ruisseau était encore le plus simple … RIP mes orteils … mais au moins, nous avions les chaussures, chaussettes et pieds propres, gelés et bleus mais propres!

On a aimé la balade, pas de chemin rectiligne et monotone, que du bonheur! sur les photos de cascade, il faut trouver Andy et Neil pour avoir une échelle de taille 🙂

De retour à Fort William, nous sommes allés voir le Old Inverlochy castle, beaucoup d’eau, trempés … moyennement motivés.. on est pas resté 3 heures..

Prochain objectif: Glenfinnan Viaduc, c’est le Viaduc d’Harry Potter. On a prévu notre planning pour être sur place lors du passage du train, une vieille locomotive à vapeur fait toujours la liaison Fort William / Mallaig  (info The Jacobite ici )mais comme on est en avance et qu’en plus … il pleut toujours … on ne va pas attendre 3 heures après ce foutu train… Sur place, il y a un parking payant (2£ de mémoire) bourré de touristes, avec un café et une boutique avec tout autant de touristes.. Tout y est estampillé Harry Potter, forcement.. Au bout du parking, un petit chemin, un point de vue et au loin le viaduc… Pas fan de la quantité de gens agglutinés, du coup, on continue un peu la route, 200 mètres plus loin , un chemin amène plus près du viaduc et surtout il permet de remonter sur le coté du viaduc …. En marchant, nous avons croisé un cerf mais la magie d’Harry Potter a opéré et en quelques minutes, ils étaient 4 … et sans photoshop!!

 Nous terminons la journée devant le Loch Cluanie et y passons la nuit

195KM sur la journée

La suite ICI



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.