Le Kéfir de lait

Le Kéfir de lait

Alors je sais, vous allez vous demander ce que j’ai encore inventé, mais rien du tout, je n’y suis pour rien!

Le kéfir de lait date de l’époque où les nomades transportaient le lait dans des peaux de bêtes,  les bactéries, la chaleur , la fermentation .. Le lait se conservaient bien mieux. Depuis la Haute Antiquité, le Kéfir (mot caucasien) est consommé.

Les grains de Kéfir :

C’est donc bien différent des grains de kéfir de fruit. Et en fonction des régions du monde, leur formule bactérienne et leurs levures diffèrent.

Je ne bois pas de lait alors en toute logique je n’utilise pas les grains de kéfir pour faire du lait fermenté mais pour faire du fromage et je pense m’en servir pour faire un genre de faisselle pour les Tzaziki …

Je vous explique comment faire.

D’abord, on n’utilise pas de métal dans la préparation, On privilégie le bois, verre, plastique… Je fais bouillir mon lait cru de la ferme (pas encore tenté  sans cette étape) je le laisse refroidir. Une fois tiède, je pose les grains de kéfir dans le fond de mon pot de faisselle, je verse 500ml de lait, je mélange et je laisse poser, après quelques heures je mélange à nouveau et je pose délicatement (très délicatement) l’égouttoir que l’on trouve habituellement dans les boites de faisselle.

Je laisse poser ainsi 18 à 24h au total, près d’un radiateur. Le lait ne tourne pas. Pourtant j’utilise du lait cru de ferme depuis 18 mois maintenant, je vous assure que laisser le lait comme ça juste quelques heures par oubli, ça ne pardonne pas..

Au bout de ce lapse de temps, j’obtiens un fromage type faisselle.

(Le niveau de lait est descendu pour la simple raison qu’il s’agit de deux préparations différentes)

Dans le fond du bol, il y a le petit lait, je ne le conserve pas. 

A ce moment là, vous avez le choix, le laisser nature ou le parfumer.. J’ai une grosse préférence pour sel, poivre, ail et origan..  Mais les déclinaisons sont nombreuses, on peut également le laisser nature pour l’aromatiser plus tard.

Il reste maintenant à laisser égoutter l’ensemble, j’ai tester dans un sac en tissu mais un peu trop profond, dans un filtre perpétuel acheté à cet effet et c’est pas trop mal mais je ne trouve pas que le fromage soit correctement couvert, et dans des compresses avec un bon résultat. Dans tout les cas, je laisse le couvercle  de la boite de faisselle. Je pense réitérer avec un morceau de tissu fin bio, comme pour le sac mais qui permet de récupérer plus simplement le fromage.

Le petit lait se dépose dans le fond. Pour faire un vrai fromage, il faut arroser avec le petit lait.. Je ne le fais pas .. Pour la durée, c’est une question de goût et en fonction de ce que vous voulez obtenir.. Je le retire de son égouttoir et le mets au frais lorsqu’il arrive à cette texture

oups le métal ….

Effectivement avant de le mettre dans un petit pot en verre, je l’ai mis dans du métal … à ce stade, le produit étant fini, je ne pense pas que cela change grand chose. 

Une fois le produit bien frais, il est prêt à être dégusté. Une baguette fraiche pour les uns et un avocat pour moi, ou  sur une feuille de salade roulé en nems..

J’ai déjà testé avec du lait de chèvre mais trouvé en supermarché,  je ne sais pas si c’est à cause de ça mais le résultat n’était pas aussi top. A refaire…



1 thought on “Le Kéfir de lait”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.