Sri Lanka

Sri Lanka

Il y a deux ans, en 2016, nous faisions notre premier vrai voyage rien qu’à deux depuis les enfants, 13 jours / 10 nuits.. Gloups… La décision n’a pas été facile à prendre, on en crevait d’envie mais nous étions également mort de trouille à l’idée de laisser les Minimoys .. Le paradoxe du parent quoi …Tu veux un peu de temps pour toi mais tu n’es pas bien quand ils ne sont pas là.. Je pense qu’on a tous connu ça.

Mais ce voyage s’est présenté à nous par hasard, via le travail de Stéphane, alors après quelques craintes, on a sauté le pas. Pour la garde des enfants et du toutou, on a eu des propositions de nombreuses personnes et ça nous a beaucoup touché. C’est pour finir Belle maman et son conjoint qui sont venus s’occuper d’eux directement à la maison. Tout s’est bien passé dans l’ensemble. Très compliqué pour Andy de vivre à la maison sans nous, peut-être qu’un lieu neutre eut été préférable pour lui. Pour autant, nous avons regretté de ne pas les avoir emmené avec nous, tellement nous avons eu envie de partager ces instants avec eux. C’est, je crois, la seule ombre au tableau.

C’est également la première fois que nous partions en groupe, gros doute à ce sujet. Pour finir nous étions une petite vingtaine, tous agréable, bonne ambiance. On s’est vraiment bien amusé. Cependant je ne doute pas un instant que le même voyage avec un groupe de gros lourds.. et c’est vacances gâchées assurées. On aura surement du mal à repartir en groupe à cause de ça…

Nous partons avec Altis voyages en France et le correspondant sur place est l’agence : Authenticites. Ils sont tops et si vous envisagez un voyage la bas, vous pouvez leur demander d’organiser un auto tour pour vous. Notre guide était très bien, parlait un français très correct, toujours avenant et souriant. Même quand on l’embête avec le groupe pour nous trouver un magasin d’alcool pour faire un apéro piscine à l’hôtel .. Et oui, on n’achète pas d’alcool au supermarché et le « distributeur » d’alcool ressemble plus à un loubard qui fait du marché noir derrière une grille…

Avant de partir, deux trois choses auxquelles il faut penser:

Il faut avoir un passeport valide 6 mois après la date du retour.

Il faut un Visa, à acheter sur www.eta.gouv.lk/

Aucun vaccin n’est obligatoire mais tétanos et poliomyélite recommandés. Prévoir une petite pharmacie est utile.

Décalage horaire de +4h30 en hiver et +3h30 en été

Grosses différences de climat sur l’ile au cours d’une même période, renseignez vous bien avant de réserver!

La monnaie est la Roupie Sri Lankaise 1euros = 191 roupies environ  / 1000 roupies = 5.20euros

(certains distributeurs automatiques n’ont pas accepté ma carte … je ne sais pas pourquoi)

Pour la valise, des vêtements légers mais qui couvrent. Genoux et épaules doivent être cachés dans les temples. Il vous faudra enlever vos chaussures en y entrant, prendre une petite paire de chaussettes peut être parfois utile, les pierres sont brulantes au soleil.. Tenue « correcte » appréciée.. Crème solaire, chapeau et anti moustique… Il vous faut également un adaptateur de prise. Quand vous montez dans les plantations de Thé, il fait bien plus frais, prévoir un pull.

Paris / Colombo

Vol Direct de la compagnie Sri Lankan Airlines, 10h30 à regarder des films, on a mangé 3 fois je crois, ça fait passer le temps …. Le personnel de la compagnie est aimable, la bouffe pas degueu, leur répertoire de film en français tient la route …. Rien de transcendant mais ça permet de passer un vol correct.

On arrive à Colombo à 4h50 du matin heure locale. A ce stade, tu es claquée car tu ne dors pas dans l’avion, bien sur.. Mais non c’est le matin… Tu vas donc récupérer ta valise, faire connaissance avec ton guide, retourner deux distributeurs de billets pour enfin en avoir un qui fonctionne.. et tu files découvrir le marché de Negombo..

Ce qu’on remarque avant tout c’est l’agitation qui règne partout, le multiculturalisme; les religions s’entremêlent et se respectent. Rien à voir avec notre gestion à la française à ce sujet .. France pays de la laïcité, on ne doit rien afficher, on doit tout cacher mais on te calque les jours fériés sur la religion catholique.. La bas, on montre tout. Chaque religion a le droit de s’afficher. Et pour l’exemple des jours fériés et bien on les accordent tous à toutes les religions, comme ça, pas de grognon! Toujours au sujet des religions, les minorités n’ont pas juste à fermer leur gu*** bouche. Il y a 4 religions: les Bouddhistes majoritairement cinghalais qui représentent 74% de la population, les Indouhistes tamouls avec 15% de la population, puis l’islam avec 9% de la population et le christianisme avec 7,5%. On peut imaginer que les musulmans n’ont qu’à s’adapter au rythme et à la vie des bouddhistes.. et bien non, sur leur lieu de travail, dans leurs horaires de travail, ils ont un temps inclus pour la prière … et ça ne choque personne. Pas de grincheux pour dire que c’est pas juste, pas de râleur qui veut la même chose. Non rien de tout ça, et ça semble se passer plutôt bien …

A 40 kilomètres au nord de la capital, Négombo est riche en témoignages d’un passé empreint de l’influence européenne, et pour cause, les Portugais, les Hollandais et les Anglais s’y succédèrent. (ça fait bien non? ça vient de mon guide!) Nous voila donc à 6h du matin environ au milieu du marché à poisson.. Je vous laisse admirer. C’est très dépaysant comme destination, rien d’occidental. Pour ce qui est de nos normes d’hygiène et standard de fraicheur … Il faut s’adapter. Personne n’a été malade mais je pense que les hôtels sont un peu plus rigoureux 😉 L’odeur du poisson aussi tôt reste difficile 😉

 

On s’installe ensuite à l’hôtel Le Goldi Sands Hotel, on profite de la plage, on se balade un peu dans le quartier et on va visiter les canaux, 120 kilomètres datant du milieu de XVIIème et qui retournent jusque Colombo.. 1H30 de navigation dans les canaux et la lagune de Negombo, de quoi admirer la nature mais aussi l’hyper activité de l’homme et son impact. Pour autant, le Sri lanka est le premier pays à avoir créer des réserves naturelles (selon notre guide car je n’ai trouvé aucune info à ce sujet) Petit tour le lendemain sur un autre marché et sur une plage où l’on pratique le séchage du poisson.

 

Petit point sur la cuisine: en hôtel, elle était vraiment très variée, on s’est régalé des plats locaux mais c’est vrai que c’était pour moi souvent très épicé. Mais les hôtels proposaient toujours des aliments non épicés, bien occidentaux. Il est très déconseillé de boire l’eau du robinet. Les locaux le peuvent car habitués depuis très jeunes mais nous, on finit enfermé aux toilettes pour la fin du séjour..  Notre guide prenait de l’eau filtrée par exemple. Du coup attention aux glaçon et autres jus de fruit achetés sur la plage.

 

Dambulla

Le temple d’or de Dambulla est un monastère dont les 5 grottes sanctuaires sont couvertes de peintures murales bouddhiques datant du XVIIIème siècle. 2100m2 d’ornements. L’histoire du site remonte au 1er siècle avant JC à l’époque du roi Vattagamini Abhaya.

Après avoir trouvé refuge dans les grottes, il les transforma en temples rupestres richement décorés et en fit don à la communauté bouddhiste. Les grottes sont creusées dans un rocher de granit de 160 mètres de haut.

La plus grand grotte, le Maharaja Vitara ou Temple des grands rois, abrite un bouddha couché de 15 mètres de long , jadis couvert à la feuille d’or. On trouve également une source  « spéciale » une arrivée dans la grotte arrive au milieu du mur, au lieu de ruisseler vers le bas, l’eau remonte pour goutter du haut de la grotte … l’eau est bien évidemment sacrée.

Important: couvrir les épaules, les genoux, découvrir la tête et enlever ses chaussures. Ne photographiez un bonze qu’après lui avoir demandé l’autorisation et on ne se photographie pas devant un bouddha

Nous changeons d’hôtel et apprécions le calme et les piscines du Kassapa Lions Rock.

 

 

Temple du rocher de Isurumuniya

C’est un sanctuaire rupestre du IIIème siècle avant JC, avec de nombreuses sculptures animales. C’est le plus vieux temple bouddhiste du pays.

 

 

Anuradhapura

Anuradhapura fut pendant plus d’un millénaire la principale cité du Sri Lanka, monuments, palais et temples en grands nombre firent d’elle le plus actif foyer d’art et de bouddhisme de l’île.

Après son abandon, puis son invasion par la jungle, elle est devenue un vaste parc archéologique où la vie religieuse a repris ses droits. Les jardins du palais royal sont incroyables.

 

 

École de jeunes moines bouddhistes

 

 

Sigiriya

La forteresse de Sigiriya a été construites au sommet d’un rocher à 370 mètres. C’est l’un des sites les plus importants du Sri Lanka, il est classé par l’Unesco depuis 1982. Sigiriya veut dire le rocher au lion. C’est le repère du roi Kasyapa qui a destitué et tué son père, chassé son frère afin de régner sur la citadelle qu’il fit construire. Après 18 ans de grâce le frère Mugalan est revenu crier vengeance et reprendre sa place. On y admire la célèbre fresque des Demoiselles de Sigiriya qui malgré leur 1500 ans sont toujours aussi belles. L’ascension est un peu longue par cette chaleur. En haut, il fait un vent pas possible, de quoi se rafraichir et avoir une coupe de cheveux bizarre sur les photos souvenirs ..Tout au long du chemin, vous trouverez des sri lankais prêts à vous prêter mains fortes pour grimper.. Ils attendent de vous un petit geste à la fin, ce qui semble normal. Vous constaterez également qu’il y a énormément de vendeurs à la sauvette sur chaque sites touristiques… Le bois de rose n’en est pas toujours, c’est pas toujours mamie Jeannine unijambiste qui a cousu les sarouels etc Rien de méchant, le tout c’est de le savoir … Et marchandez.. C’est le jeu 🙂

Le palais est d’une superficie de 15 000m2, c’est énorme, époustouflant .. Le roi avait pas loin de 500 concubines. Ça en fait des chambres! Il ne reste aujourd’hui qu’un grand bassin qui alimentait la citadelle. Le point de vu sur les jardins en contre bas, la jungle, le panorama, tout est fou… J’ai adoré, c’est un de mes endroits préférés. Attention aux abeilles, vous le verrez sur les photos, c’est leur refuge et elles aiment le calme.

 

 

Visite d’un école

Moment qui me tenait à cœur dans le séjour, passer un moment avec les enfants et leurs institutrices. Leur ramener un peu de matériel, quelques casquettes etc ..et ramener un témoignage à nos enfants de comment se passe l’école dans d’autre pays.. La cours de récré très rudimentaire, la cloche n’en parlons pas …. et forcement le lavabo .. Nos enfants ont vraiment à se plaindre ….

 

 

Village rural

Le truc à touristes, on est d’accord.. Mais c’était bien sympa quand même. Traversée des rizières, traversée du lac en Oruva, techniques de préparation de la noix de coco, l’art du tissage, repas chez « l’habitant » Avec cette cuisine vraiment improvisée, ils nous ont cuisiné un truc de dingue .. c’était trop bon ! Et surtout au Sri Lanka, la nature est partout et tu t’en prends plein les yeux.

 

 

Polonnaruwa

Ce fut la capitale du pays durant deux siècles. Les vestiges s’étendent sur 15 kilomètres, du coup nous visitons à vélo! On retrouve entre autres, les ruines du palais du roi Nissamkamalla, les 4 rangées de piliers posés sur un soubassement de pierre dans la salle du conseil, un magnifique lion sculpté sur lequel le roi siégeait. On peut également voir les bains royaux à gradins décorés du Kumara pukana, les jardins d’eau de la résidence d’été de Parakrama Bahu

Le quadrilatère ou « terrasse de la Dent » est un ensemble architectural erigé sur une terrasse monumentale. Il se compose d’une douzaine de monuments religieux dont le Vatadage , la chambre des reliques à la gloire de la Dent (aujourd’hui conservé à Kandy)

Le Kalu Gal Vihara, avec ses quatre statues sculptées dans le granit, à même la roche marque l’apothéose de l’art cingalais au XIIème siècle. 

Le lieu est très fréquenté par les écoles.. Les bâtons posés sur le rocher représentent des souhaits. Encore une cuisine très sri lankaise.. et pourtant, leur cuisine est top!!

 

Parc national de Minneriya 

Un petit safari en 4×4 à la recherche des éléphants et nous avons eu la chance de les croiser… Le système de pisteurs fait que quelques minutes après les avoir trouvés, nous avons été rejoints par d’autres 4×4. Pas grave, le moment était intense.

 

Cooperative de riz

Visite rapide mais surprenante d’une coopérative de riz, tout y est à la mode cingalaise mais en même temps, on côtoie la modernité de certaines installations, mélange très inattendu…

 

Ritigala

Visite en 4×4 au pied d’une chaine de montagne boisée.

Visite du site archéologique de Ritigala, au milieu d’une superbe forêt tropicale. C’est un ancien monastère datant du II siècle avant JC, le site est particulièrement en ruine mais on se rend compte du travail nécessaire pour extirper tous ces vestiges de leur silence.

 

Art martial: L’Angan Pora chez le Maitre Sumeda

Accueillis au sein d’une Ecole, nous profitons d’une démonstration par les plus gradés (couleur de sarong différente), pendant que les élèves de tout âge s’entrainent derrière. Cet art martial combine différentes techniques de lutte à mains nues ( mêlant sauts, points de pression corporels et surtout de méditation) et l’utilisation d’armes blanches (épées, gourdins, couteaux…) Le Maître Sumeda est l’un des seuls à encore enseigner ces techniques de combats ancestrales.

 

Balade à dos d’éléphant

Vraiment pas notre dada.. Avant d’ arriver, on était impatient, mais une fois sur place, on a des doutes … et après quelques minutes d’animation, c’est vraiment pas pour nous, voyage de groupe, jouer les touristes ok mais pas au détriment des éléphants.. Ils ne sont pas mal traités, mais c’est pas notre délire… Je me suis sentie super mal après.. Seul avantage, le paysage était sympa.

 

Sculpture sur bois

Petite halte dans un atelier, il y a vraiment de très beaux objets !! Découverte du bois arc en ciel…

 

Passikudah

L’heure du Fare Niente est arrivée! Deux jours de plage et de repos car jusque là, on a pas chaumé.. On en profite pour aller nager avec masques et tuba afin d’admirer les fonds marins. En se baladant sur la plage, on découvre les dégâts fait par le Tsunami de 2005, les coraux morts sur la plage sont vraiment nombreux… On constate également la barrière invisible mais bien réelle qu’il y a entre la plage des Hotels et les locaux. Du coup nous sommes allés nous balader du coté des locaux, c’était plus fun 😉 .. et il y a même des crocodiles qui se baladent de manière sauvage aux abords de l’hôtel et dans le ruisseau qui parcourt l’hôtel. Nous sommes à l’Amethyst Resort.

 

Le Cricket

Et oui ! on a appris à jouer au cricket et on s’est drôlement bien marré. Ce jeu est dingue, les règles tordues et ça peut durer vraiment longtemps! en plein cagnard, pas mal!! On a bien mérité notre apéro après ça !!

Massage Ayurvedique

C’est trop top, si vous avez la possibilité de le faire .. Notre guide nous a emmené, moi et 3 autres nanas du groupe nous faire masser dans un petit SPA du coin. Le bonheur … bon c’est raide, on a l’impression de passer sous un bus, mais c’est top! On sort de là tout chamallow. J’aimerai avoir ce genre de massage en institut!

La couture

Le Sri Lanka a des tissus magnifiques, les femmes portent des saree (sari) d’une rare valeur. Nous en avons essayé et nous avons également visité une fabrique de batiks. A mille lieux de nos boutiques modernes .. De l’artisanat avec tout ce qu’il a de bon et de moins bons.. Je ne suis pas sure que les bains de teinture à longueur de journée soit tops pour ces femmes. 

 

Jardin aux épices de Matale

Aussi connu pour ses épices que pour son thé, le Sri Lanka regorge de trésor culinaire, muscade curcuma, cardamome, clou de girofle, cannelle et bien d’autres… Quel plaisir de se balader dans cette végétation luxuriante, véritable cadeau de la nature.. On finit la balade par un massage, excellent, j’ai eu un mini Prince comme masseur, génial … et il devait apprécier car ça a bien duré 20 minutes au lieu des 5 prévues.

A la suite de cela, préparation d’un curry et un déjeuner de fou face aux rizières! 

 

Kandy

Aux portes de la région des hautes-terres du centre, Kandy fut la dernière capitale du royaume cingalais. De nos jours, elle demeure le centre culturel et spirituel du pays. Elle doit  son caractère sacré à la présence, depuis le XVI ème siècle, de la plus précieuse relique du monde bouddhiste, la Dent de Bouddha. L’esala Perahera (juillet /août) , la procession en l’honneur de la dent sacrée, est la manifestation la plus spectaculaire du Sri Lanka.

Nous séjournons au Thilanka Hotel. Très marrants de voir les panneaux sur les fenêtres rappelant au visiteurs de bien les fermer à cause des singes chapardeurs.

Les danses kandiennes prennent racine dans un rituel accompli par les villageois de cette région montagneuse pour obtenir les faveurs du dieu Kohomba. Elles sont accompagnées de percussionnistes jouant du Gatabera. Colorées et dynamiques avec grande marche sur le feu.

Balada Maligawa, Le temple de la Dent

Il s’agit d’un ensemble d’édifices, à l’allure imposante, à l’intérieur de l’enceinte. Il abrite la relique bouddhique la plus importante du Sri Lanka, une canine sauvée des flammes du bûcher de Bouqqha en 543 av JC.

Tout s’articule autour de la salle abritant la relique, ouverte au public trois fois par jour lors des Puja annoncés par des roulements de tambours. On peut alors voir le coffret en or en forme de dagoba qui, comme une poupée russe, renferme une série de six autres coffrets en or et la relique sacrée qui elle, en revanche, ne peut-être vue et ne quitte jamais le temple.

 

Le train et les plantations de thé

Et oui petite partie du parcours en Tuk Tuk et en train, immersion complète pour aller jusque Gampola. Nous partons ensuite jusqu’au plantation de thé. Nous visitons la fabrique. C’est à James Taylor, un écossais en 1867 que nous devons le thé de Ceylan. Les caféiers étaient ravagés par la maladie alors il expérimenta les premiers plants de thé originaires d’Assam et de Chine. Aujourd’hui le Sri Lanka est le premier exportateur mondial de thé.

On en profite pour apprendre les quelques base de la cueillette du thé, la différence entre les différents thé vert, noir blanc …

Nous mangeons sur le retour au pied de la Cascade de Ramboda.

 

Les pierres précieuses

 Le Sri Lanka a des pierres superbes, les saphirs sont à tomber … Vous trouverez des boutiques facilement, même dans votre hôtel.. Sifani possède un très beau magasin. Les bijoux sont de bonne qualité, délivrés avec certificats et à des prix très raisonnables.

 

Les Jardins de Peradeniya

Ce jardin botanique, situé à proximité de Kandy, est le plus vaste du Sri Lanka; sa superficie est de 60 hectares. Il offre l’occasion d’une promenade reposante, dans un cadre de toute beauté réunissant des essences telles: le gigantesque figuier de Java, les arbres à boulets de canon, les tambours géants, les palmiers à cocos de mer… Mais également un jardin d’épices et des colonies gigantesques de chauve souris. Nous avons pu profiter d’une serre à orchidées mais je ne sais pas si elle était là de manière temporaire ou non..

Retour à Colombo / Paris

Petite visite de la ville, et temps libre dans le quartier des bazars, le célèbre « Odel » Le centre de la contre façon …. Faites attention quand même, n’achetez pas tout et n’importe quoi ..   La barrière entre la capitale et les bidons ville est frappante. 

Vol identique qu’à l’aller.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.